oeillet des montagnes
Le geste accompagne la pensée. Dans le geste de planter, la pensée s'enracine. Il est absurde de séparer intellectuel et manuel, esprit et corps. La main, le corps, pensent.
Un jardinier attentif est un philosophe. Il appréhende par le sensitif les questions fondamentales de la vie et du temps.
Nos pensées s'encrent de terre.