Au fil de l'eau

Fil des billets

mercredi 4 avril 2012

Le temps ramifié

Gaudi

Le futur est une fiction.
Le passé n'existe que par ses réminiscences dans mon présent.
Nos actes sculptent le monde, y déposent des traces et ces traces sont le terrain de la présence d'autres actes, qui s'y emmêlent. La question que tu m'as posée l'instant d'avant est le matériau auquel s'entrelace ma réponse, qui la transforme ; je la fais ainsi être à nouveau, même si jamais le Dit ainsi malaxé n'épuise le Dire dans son éphémère insaisissable.
Il n'y a pas de mémoire du monde mais des actes de regard, de lecture, de déchiffrement ; les oeuvres sont mortes si elles ne sont réifiées par l'acte de regarder, prendre, lire, qui a à chaque fois l'éclat d'une naissance.
Nous ne sommes qu'instants qui inventent le monde, et l'image d'un segment de vie linéaire est un mauvais artefact. Il n'y a pas de fleuve qui coule et me traverse ; c'est au contraire en vagues spiralées que les vivants entremêlent et gravent leurs empreintes, faites par le monde autant que le faisant.
Mon regard peut se diriger sur mes années antérieures, je suis ce regard, et les souvenirs sont repris et recréés au gré de mon existence présente, empreinte nouvelle à chaque instant.
Le souci du lendemain me tient dans une tension dirigée, mais toute inquiétude du futur n'est qu'une fiction que l'on se raconte à soi-même.
Le temps ramifié est cette conjonction d'étant, les vibrations de vie qui chacune sont une ramification dans le possible du monde que chaque acte invente et instancie.

Variations phénoménologiques sur le thème du temps, sur les traces de Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception (1945).

lundi 19 mars 2012

Renaissance

Noces

17 Mars : Noces de feu
Boléro de Ravel, Cavalcade vers la lumière

Nos mains alliancées regardent avec ferveur
l'avenir plein de vie
de ces mains ridées, tâchées, heureuses et fatiguées de bêcher
Qui dans la vieillesse n'en finiront pas de se reconnaitre et de célébrer les moissons.

dimanche 10 janvier 2010

Bonne Année 2010

Bonne et Heureuse Année 2010

A tous, je vous souhaite une très belle année 2010
Qu'elle soit source de bonheur et félicité
En toute saison, faites moisson de belles émotions

dimanche 4 janvier 2009

Bonne Année 2009

Bonne Année,  Happy New Year, Καλη χρονια.

A tous mes visiteurs, connus ou inconnus,
Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2009
Qu'elle soit source de découvertes et émerveillements
Au fil des saisons, faites moisson de belles sensations.

mardi 11 novembre 2008

Vallée du Rhône septentrionale

Tain L'hermitage

Jolie ballade dans les vignobles des cotes du Rhône, du coté de Tain L'hermitage. Excellentes dégustations de Crozes Hermitage, en particulier à Chonos Curson : domaine Pochon et domaine des Entrefaux, et de St Joseph dans le superbe caveau de Michel Chapoutier, à Tain l'hermitage. A poursuivre vers le Nord vers Malleval, Ampuis, Condrieu ...

Poésie et vin sont une belle alliance : fenêtre poétique sur le Rhône, à Tournon
Stephane Mallarmé

vendredi 14 mars 2008

Happy

Pollen (2)

Dans le Cours Complet d'apiculture de Gaston Bonnier, il est écrit en introduction:

Si l'apiculture prenait, en France, toute l'extension qu'elle peut avoir, les cultivateurs, et, par suite, les habitants des villes, les ouvriers des fabriques, auraient à leur portée une substance alimentaire saine, naturelle, dont ils pourraient toujours vérifier l'origine ; ils auraient aussi une boisson alcoolique qu'il leur serait facile de fabriquer eux-mêmes en se mettant à l'abri des falsifications et en évitant les vins frelatés.

J'avoue ne pas du tout avoir pensé à l'hydromel dans mon intention apicole. Ce manuel a été écrit en 1897 : cela nous en dit long en tous cas sur le statut particulier de l'alcool dans la société française ...

J'espère d'ici très bientôt, pouvoir déterminer l'espèce exacte de la butineuse de cosmos :)

samedi 19 janvier 2008

Sous la neige

Le Ser sous la neige

mardi 1 janvier 2008

Meilleurs Voeux

2008

dimanche 11 mars 2007

Prémonition du printemps

Prémisses
Qui connait le nom de cette fleur ?

Acte I :

  • préparer la terre pour les aulx et les oignons
  • nettoyer les plantes des tiges sèches laissées à l'automne
  • réparer la chaise-longue
  • capter les rayons du soleil
  • guetter les premières jonquilles

lundi 19 février 2007

OGM : obtenir l'information

Une conférence passionnante de Christian VELOT, Maître de Conférences en génétique moléculaire (Université PARIS XI), chercheur à l'Institut de génétique et de microbiologie (Centre Scientifique d'Orsay). Cet exposé tres clair donne quelques clés pour se forger une opinion dans le débat sur les OGM dans l'agroalimentaire.


Une telle information est un préalable nécessaire à tout citoyen pour participer au débat. Le débat sur ce thème nous est confisqué par la puissance marchande sous la bénédiction de nos gouvernements. La moindre des libertés serait d'accéder à la totalité des études ainsi qu'à l'examen approfondi des risques.

dimanche 28 janvier 2007

Libérons les semences !

Libérons les semences

L'association Kokopelli, qui oeuvre à la protection de la biodiversité et à la production et distribution de semences issues de l'agriculture biologique et biodynamique, en proposant notament plus de 2000 variétés anciennes de légumes, fleurs, et céréales a été assigné en justice par les graines Beaumaux et condamnée à payer 17000 euros d'amende.

C'est encore et toujours l'hégémonie de l'ordre marchand au détriment du bon sens, du respect de la terre et des générations futures.
Libérons les semences !
Signez la pétition en faveur de Kokopelli.
Extrait :

L’aliénation de la semence par l’agro-industrie, constitue un danger sans précédent pour l’avenir : l’indépendance alimentaire et la santé des peuples. Les vendeurs de pesticides bricolent dans leurs laboratoires des chimères génétiquement modifiées, qu’ils osent appeler semences, générant des plantes dépendantes entraînant une régression technique pour les paysans, les jardiniers et les amateurs.
Les lobbys, aidés par l'Etat, pour obtenir le monopole de ce qui appartient à tous, veulent supprimer le droit inaliénable de chacun de ressemer sa récolte. Les sélections de terroir garantissent des plantes saines et savoureuses. La semence industrielle est malade, elle ne peut vivre sans pesticides, engrais chimiques ou manipulations génétiques. Polluante pour l’environnement, elle est le point de départ de la mal-bouffe. Comme les générations qui nous ont précédés, nous avons le devoir de transmettre à nos successeurs, la possibilité d’orienter et de choisir leur avenir.
- Conscient que le maintien de la biodiversité est facteur de sécurité, d’indépendance alimentaire et de nourritures abondantes pour demain,
- Conscient que la semence est un bien commun à tous les peuples,
- Je demande que la loi AFFIRME le droit inaliénable de toute personne de cultiver, semer, multiplier, acheter, échanger, offrir, céder, transmettre, tout végétal (graine, bouture, plant, tubercule, etc.) sans restriction légale d'aucune sorte.
- Je revendique le droit de me procurer et de consommer librement la nourriture issue du produit des semences de population, de pays, de famille, dites anciennes : toutes, graines de vie.
En signant cette pétition, je défends ma liberté, un patrimoine et permet, avec l’association Kokopelli, la transmission de la biodiversité et de la fertilité aux générations futures.

Pour en savoir plus :

samedi 6 janvier 2007

Voeux

Voeux 2007

Meilleurs Voeux 2007.
Que cette année soit pour vous source de couleurs, émotions, découvertes et butinages heureux.

lundi 16 octobre 2006

L'Obiou, toujours

Obiou

Aller enfin explorer les crêtes qui en toute saison accrochent le regard.
S'approcher de l'Obiou par le bonnet de Calvin.
Prendre peur sur l'arête, même s'il n'y a aucune raison de tomber
Faire demi-tour au col de l'Aiguille et se promettre de parcourir un jour prochain l'arête du Rattier
Le Devoluy est superbe en automne.

jeudi 29 juin 2006

N & B

pivoine

Grâce à Richard G, je sais maintenant que le papillon s'appelle un demi-Deuil. Drôle de nom d'ailleurs.
Cette année, la pivoine blanche est superbe et garde ses fleurs longtemps.

samedi 24 juin 2006

ça s'arrose

apéro
Journal et vin (le Journal c'est la crète à gauche ;) )

Retour sur le blog. Mon appareil photo est réparé. ouf !
Vive l'été et l'envie de flaner en photographie.

dimanche 9 avril 2006

Vert

premières fleurs du printemps    En attendant les fritillaires
Au Ser, le 9 avril, le printemps est en retard.

Vers l'élan vers le mouvement
   Vers les vagues de nos émotions
      Vers l'ivresse de la sève.
                                          Envies.
            A l'envers de la vie
     Le repli
Dans la nuit

dimanche 2 avril 2006

Regain

perceneige2
Crocus, Ser Reynaud, 2 avril 06.

Regain, Revivance, Retrouvailles.

Courir la vie à plein poumons
Cueillir des pétales de ciel en des bouquets d'instants
Et le matin d'un geste nonchalant, essuyer cette larme au coin de tes yeux, rosée du matin.

dimanche 12 mars 2006

Je d'ombre

je d'ombre enneigée
Ma participation au groupe Flickr je d'ombres.
J'aime bien dans Flickr, ces échanges informels autour de thématiques de prises de vue.

InternetActu met en lumière, sous l'appellation EntreNet, la dimension sociale et spontanée des pratique collectives sur le Net, à l'oeuvre dans les blogs, les réseaux sociaux, les systèmes de partage de liens, de photos, de videos, de news ... etc . A ne pas confondre avec le web 2.0, nébuleuse à connotation plus technique.
EntreNet, je trouve le vocable évocateur, et l'analyse présentée par Daniel Kaplan a le mérite de poser le décor pour une reflexion à mener : y a-t-il dans ces pratiques effectivement un nouveau concept ou non ? Le débat est ouvert ...

mercredi 1 mars 2006

Traces

Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver.

L'amoureuse veut garder toutes les traces d'amour. Non pas les souvenirs, qui ont l'immobilité figée de la mort, mais les traces, si légères qu'un simple coup de vent, une vague d'écume ou un flocon les efface. Mais traces de ces traces en nous, traces de vie, qui façonnent l'être et le monde.

Traces

mardi 7 février 2006

Blanc

blanc

De feu et de glace
Arbres dénudés
     En gerbe de fleurs
Long dépouillement au hasard des vents
Après flammes de la passion
Après cendres des nostalgies
Pour dire encore les jours
Pour dire encore les heures
Gestes fidèles des amants séparés

Arbres dénudés
    de glace et de feu

François Cheng. Saisons à vie.

- page 1 de 3