Printemps Été

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 18 mars 2007

André Breton, passeur de lumière

Arcane 17Lire André Breton, c'est lire l'élan, l'espoir, la révolte. C'est lire une époque où la poésie était enjeu de débat, on l'on croyait à la force des idées, à leur progrès vers des cieux plus lumineux.
Arcane 17 est un superbe livre où se mêlent intimement poésie, reflexions philosophiques, historiques, sociales et récit autobiographique. Chez André breton l'intelligence est lumineuse, omniprésente et portée toujours par la force de la sensibilité. Il n'y a pas de frontière entre le réel et l'imaginaire car partout il y a l'humain en sa présence sensible. L'imagination est incarnée, la poésie est le passage vers des correspondances où le sens se fait au delà de la structure rationnelle qui souvent perd plus qu'elle n'éclaire.

J'ai compris à te voir paraître,à entendre tes premières paroles, que, dans un certain cours désespéré, vertigineux et sans frein des pensées où il arrive que la machine mentale est si fortement lancée qu'elle quitte la piste, j'avais dû toucher à l'un de ces pôles qui restent généralement hors d'atteinte, actionner par hasard cette sonnerie cachée qui appelle les secours extraordinaires. J'ai toujours cru à ces secours : il m'a toujours semblé qu'une extrême tension dans la manière de subir une épreuve morale, sans vouloir s'en laisser même imperceptiblement distraire ou consentir par quelque exercice que ce soit à en limiter les ravages, était de nature à provoquer ces secours et je crois, de plus, l'avoir vérifié maintes fois. [..] je juge que le parti à prendre est de les regarder en face et de se laisser couler.

Lire André Breton c'est lire une voix forte qui porte l'espoir en l'homme. C'est lire l'intelligence dans la révolte contre les idées reçues. C'est l'art qui est la vie, dans son élan et son intransigeance. Et cette colère là est revigorante.

dimanche 11 mars 2007

Prémonition du printemps

Prémisses
Qui connait le nom de cette fleur ?

Acte I :

  • préparer la terre pour les aulx et les oignons
  • nettoyer les plantes des tiges sèches laissées à l'automne
  • réparer la chaise-longue
  • capter les rayons du soleil
  • guetter les premières jonquilles

dimanche 4 mars 2007

Marguerite Duras

Cahiers de la guerre
Beaucoup d'émotion à la lecture de ces cahiers, premiers écrits de Marguerite Duras et qui sont le germe de tout ce qu'elle écrira après: Barrage contre le pacifique, l'amant, la douleur.
On est bouleversé par ces mots qui ont un tres grand pouvoir évocateur. C'est une écriture tres corporelle, toujours dans la force des choses, l'intensité des ressentis, la violence intérieure aussi bien que la vioence des éléments naturels dans l'Indochine coloniale.





Tu es pressé d'écrire,
comme si tu étais en retard sur la vie
Si l'en est ainsi fais cortège à tes sources
Hâte-toi
Hâte-toi de transmettre
Ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance
Effectivement, tu es en retard sur la vie.

René Char. Moulin premier, Commune présence.



Mes photos sur Flickr

Calendrier

« mars 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031