Printemps Été

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Langage et différenciation

Noms et formes sont équivalents.
Nommer, c'est découper la réalité, introduire des délimitations et ainsi manquer l'absolu. C'est parce qu'il y a langage qu'il y a démarcation. Une vraie discussion est en fait une discussion où l'on ne parle pas. La parole est au silence ce que le manifesté est à l'indifférencié. De même que l'indifférencié n'est pas conçu négativement comme néant ou absence de tout existant, le silence n'est pas conçu comme mutisme ou absence mais au contraire comme un au-delà de la parole : ce que la parole ne peut pas exprimer. [1]

Ainsi du bourgeon.
Il faudrait dire une naissance, mais qui ne serait pas ex nihilo, il faudrait exprimer la naissance issue de l'hiver, de la force de l'hiver dans l'arbre.
Ainsi de l'homme et de sa mémoire. Vivre l'instant de bonheur dans sa fulgurance, mais cet instant-là n'est-il pas porté aussi par le doute, l'absence ? Ce n'est pas la continuité; ce n'est pas la discontinuité. Peut-être est-ce simplement l'idée de la germination ; le travail des forces souterraines. Vivre intensément l'éclatement du germe.
La sagesse serait alors de vivre aussi intensément l'attente ou le repli que l'éclosion du germe.

[1]source : Anne Cheng. Histoire de la pensée chinoise. p.333

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le vendredi 13 mai 2005 à 22:41, par obni :: site

Pourquoi les images débordent-elles sur la partie sidebar ?

2. Le samedi 14 mai 2005 à 10:57, par Anne :: email :: site

Merci pour l'info, Obni. (sur mon écran ça passe bien).
je m'en vais de ce pas modifier ma css pour donner + de place à la partie centrale.

3. Le dimanche 15 mai 2005 à 18:13, par JCP :: email :: site

Portugais, Espagnols, Allemands ont déjà cette vision de l'être, claire et double à la fois.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Tu es pressé d'écrire,
comme si tu étais en retard sur la vie
Si l'en est ainsi fais cortège à tes sources
Hâte-toi
Hâte-toi de transmettre
Ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance
Effectivement, tu es en retard sur la vie.

René Char. Moulin premier, Commune présence.



Mes photos sur Flickr

Calendrier

« mai 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031